Méfiez-vous du prix des concessionnaires chinois de voitures d’occasion

Il est toujours bon d’être prudent lorsqu’il s’agit de concessionnaires de voitures d’occasion.Kaixin Auto, qui vend des véhicules d’occasion en ligne en Chine, ne fait pas exception à la règle. La société, dont le nom se traduit par « heureuse », a connu une hausse de 2 300 % du cours de son action au cours des deux derniers mois.Le rallye justifie une inspection plus approfondie.

D’une part, Kaixin semble être sur le point de faire un tour de magie grâce à l’enthousiasme des investisseurs pour les véhicules électriques. D’autre part, de bonnes nouvelles pour Tesla, notamment son inclusion prochaine dans l’indice S&P 500, ont contribué à faire monter la capitalisation boursière de Nio, Li Auto et Xpeng. Pour que les retombées atteignent 453 millions de dollars, Kaixin semble un peu exagéré.

Un plan dévoilé au début du mois pour s’associer à Haitaoche, une société de commerce électronique spécialisée dans les voitures importées, mérite également le scepticisme. Ce nouveau partenaire affirme vouloir s’étendre aux véhicules électriques, mais n’a fourni que peu de détails sur sa stratégie. On ne sait pas non plus comment Kaixin peut aider, étant donné que les modèles verts ont une valeur de revente douteuse à mesure que leurs batteries vieillissent.

La hausse vertigineuse de l’action Kaixin néglige également d’autres bizarreries liées à la structure et aux performances. Le directeur général et le directeur de l’exploitation ont démissionné avant même que la fusion ne soit achevée. Il a fait état d’une perte nette de 69 millions de dollars l’année dernière, alors que les ventes ont chuté de près d’un cinquième.Sa société mère, le réseau de médias sociaux Renren, a utilisé une société écran pour introduire la société en bourse en 2018, avec des incitations à la performance et au prix de l’action qui lui permettent d’augmenter progressivement sa participation. 2 % seulement de ses actions sont librement négociables, selon Eikon, car Haitaoche se prépare à prendre une participation majoritaire de 51 %. C’est une raison plus que suffisante pour blanchir au prix de l’autocollant de Kaixin.

https://www.lacentrale.fr/

Publié dansNon classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.